Quand la neige et le froid perturbent l’activité

le .

L’activité du groupe Bochaton Frères est au ralenti depuis lundi en raison de la vague de froid qui s’est abattue dans le Chablais et de la neige qui tombe depuis hier. Le retour à la normale devrait intervenir la semaine prochaine.

 Froid et neige : ce sont les ingrédients qui ont bloqué les activités du groupe Bochaton Frères cette semaine. De fait, comme l’explique son PDG Jean-Marc Bochaton, « en dessous de – 5 degrés, il est impossible de produire des granulats ou du béton car l’eau gèle. De même, l’activité BTP n’est pas envisageable car les sols sont durs et gelés ». Du coup, en raison des températures polaires enregistrées à Lugrin (site d’exploitation des granulats et du béton), et dans les carrières de Saint-Gingolph et de Vacheresse (- 7 degrés à Lugrin et Saint-Gingolph et jusqu’à – 15 degrés à Vacheresse), les activités de ces différents sites ont été suspendues.

A cela s’est rajouté la neige tombée abondamment dès les premières heures du jeudi 1er mars sur tout le pays d’Evian (couche de 10 à 30 cm). Résultat : les camions du groupe ont tous été immobilisés (voir photos) par précaution pour éviter les accidents et cela sans attendre l’interdiction de circuler de la préfecture de Haute-Savoie. Pour ce vendredi 2 mars la neige est tombée toute la matinée et il est prévu que des pluies verglaçantes prennent ensuite le relais.

Le retour à la normale devrait intervenir au cours du week-end avec des températures supérieures à 0 degrés. En attendant, le personnel s’occupe à des tâches d’entretien. « Il n’y aura pas de chômage technique car nous avons trois jours de carence dans le BTP. », explique Jean-Marc Bochaton, Pour le PDG, cet épisode neigeux est à relativiser car « il y eu pire en février 2012 où l’on avait atteint -17 degrés ».